Rejoignez-nous

Chaussée Jules César
95450 ABLEIGES

contact@asgolfableiges.com

Tel: 01 30 27 97 00

Fax: 01 30 27 97 10

Inscription newsletter
Dernières actus

Information relative à la gestion des certificats médicaux et des questionnaires de santé applicable à la licence 2019

Comment utiliser le questionnaire de santé lors d’un renouvellement ?

A compter de l’ouverture des commandes de licences 2019, les licenciés qui avaient fourni un certificat médical en 2018,

pourront répondre au questionnaire de santé sur votre espace licencié ou remettre l’attestation détachable à leur club qui l’enregistrera sur Extranet

GESTION DES CERTIFICATS MEDICAUX ET DU QUESTIONNAIRE SANTE-SPORT A COMPTER DE 2018

En l’état de la réglementation, le certificat médical reste obligatoire dans deux cas :

- Lorsqu’on prend une première licence auprès de la ffgolf - Lorsqu’on participe à des compétitions. Pour être valablement enregistré, le certificat médical doit dater de moins de 12 mois.

Toutes les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le sujet du certificat médical] » 

 

C’est l’automne, vous réalisez que l’été est bel et bien terminé. Heureusement, le beau temps n’est pas encore terminé ! Et pourquoi ne pas essayer nos parcours "Les Etangs et Le Vexin" ? La météo plutôt clémente de ces derniers temps, nous laisse envisager l’espoir de quelques douces après-midi avant l’arrivée de l’hiver, alors ne rangez-pas vos clubs trop vite, et partez à l’aventure.

Préparez vos équipements, nous vous proposons nos deux parcours "Les Etangs et Le Vexin" où vous serez loin d’être déçus !

Compétitions de Classement sur les parcours :

"Les Etangs" 18 Trous et  "Le Vexin" 9 Trous

Formule de jeu StablefordRendez-vous : 1er départ vers 10h00

 à l’accueil ou par téléphone au : 01.30.27.97.00

Partenaires
 FFG 
Ligue Ile-de-France

Ligue de Paris 

   PGA  France

Golfy

         

L'INFO EN CONTINU

PLUS D'INFOS
SCORES EN DIRECT

Le classement des Français

Les résultats des circuits

Météo du jour

 

SON NOM LA "VIOSNE"

 "La Viosne" qui serpente autour du golf sur le parcours "Les Etangs".

Cette petite rivière du Vexin français, formant les "Marais d'Ableiges" ...il faut imaginer son passé qui est un véritable mythe.

C'est un site naturel constitué d'étangs et de roselières de la Viosne 

et situé sur les communes Ableiges et Montgeroult dans le département du Val-d'Oise.

Cette petite rivière tient son nom de sa sinuosité et du voyage capricieux qu'elle parcourt sur environ trente kilomètres.

Elle prend sa source au château du Boulleaume dans l'Oise.

La Viosne est une rivière française des départements de l'Oise et du Val-d'Oise,

qui serpente autour des communes : Chars, Brignancourt, Santeuil, Us, Ableiges, Montgeroult,

Courcelles-sur-Viosne, Boissy-l'Aillerie, Puiseux-Pontoise, Osny, Pontoise.

La faible pente de la Viosne accentue l'envassement de son lit.

SON HISTOIRE

C'est au début du XII siècle, avant St Louis, que les premières dérivations de la Viosne eurent lieu,

par priorité dans la partie avale pour industrialiser avec de petites menuiseries, des tanneries et des fouleries.

Tandis qu'en amont on pratiquait encore beaucoup le train de flottage des bois.

Autrefois, sur son parcours entre Chars et Pontoise, vingt et un moulins y étaient exploités,

alors qu'aujourd'hui juste quatre demeurent dont deux roues et deux turbines:

Us, une roue pour embellissement et Ableiges, une turbine non utilisée.

Hier, plus oxygénée, les truites mêlées aux prédateurs et autres loutres s'automultipliaent

suffisamment pour maintenir un certain équilibre du cheptel.

De travaux sont toujours exécutés "vieux fond, et vieux bords" pour limiter l'apports de sédiments sans remonter de tourbe.

Pour protéger son milieu et son écoulement il est préconiser de nouvelles méthodes sans curage.

Sources : Actualités du SIAVV : http://www.viosne.fr/

Vision technique de la Viosne d’hier et d’aujourd’hui

Hier, plus oxygénée, plus propre, plus tranquille,

La Viosne avait aussi sur son parcours un à deux pêcheurs au kilomètre, contre plus de dix aujourd’hui ;

les truites mêlées aux prédateurs et aux loutres s’auto-multipliaient suffisamment pour maintenir un équilibre du cheptel

.Aujourd’hui malheureusement, l’homme cet “apprenti-sorcier” a tout modifié en supprimant les chutes, en canalisant les eaux pluviales,

en asphaltant tous les réseaux routiers y compris les parkings,

en y ajoutant les eaux de rejet plus ou moins douteux des stations d’épuration, en constatant le lessivage des engrais

mis en quantité excessive ou celui des centaines de tonnes de sel très impur utilisé chaque hiver contre le verglas.

Même la topographie de la vallée a changé : les prés ne bordent plus les rives souvent convertis en peupleraies ou marais mal assainis

et depuis plus de 100 ans la ligne de chemin de fer Paris-Dieppe, pourtant bien utile, a perturbé l’écoulement des deux versants.

 

Le syndicat de la Viosne a lancé une étude pour améliorer l'état écologique de la rivière. 

La rivière, un milieu vivant...

Autrefois, les cours d’eau étaient entretenus naturellement grâce aux nombreuses activités humaines qui en dépendaient.

Aujourd’hui, l’entretien ne présente plus d’intérêt direct et les rivières, ainsi délaissées, ne peuvent plus “fonctionner” correctement.

Lorsque le lit* est envahi de détritus ou les berges de végétation par manque d’entretien, l’écoulement des eaux est modifié,

le risque d’inondation est accru et la biodiversité diminue.

De même, une rivière sur-entretenue, recalibrée à outrance et dont la végétation a été systématiquement coupée

est un milieu écologiquement pauvre où les berges sont sensibles à l’érosion.

Dans l’intérêt commun, il faut donc trouver le bon compromis entre ces deux modes de gestion extrêmes.

ETAT NATUREL

Voilà tout l’objectif de "La grande étude hydromorphologique" lancée par le syndicat intercommunal pour l’aménagement de la vallée de la Viosne (Siavv).

«L’idée c’est de faire un état des lieux écologique de la rivière», explique Caroline Ducly, secrétaire du Siavv. 

Un véritable diagnostic sera établi à l’issue de six mois d’enquête, afin d’avoir une photographie de la Viosne et de formuler une série de prescriptions.

LE BUT ?

Redonner à la rivière —qui coule de Lavilletertre (60) à Pontoise— son état le plus nature possible le long des 28 km de la son cours. 75 000 euros

«Un bureau d’études spécialisé va mesurer l’état de la faune et de la flore tout le long de la rivière pour déterminer

un programme de travaux à effectuer dans les années à venir.»

Car l’approche concernant l’entretien des cours d’eau a radicalement changé, ces dernières années.

De procédés invasifs, les techniciens du syndicat sont passés à des méthodes plus respectueuses de l’environnement.

Par exemple : il y a encore quelques années, on curait les rivières pour les débarrasser de toute la vase accumulée au fil du temps.

Aujourd’hui, on s’efforce de créer des méandres, afin d’accélérer le courant : ainsi, la rivière fait le travail toute seule, évacuant ses alluvions de manière naturelle.

Le lit du cours d’eau et ses berges sont préservés, de cette manière.

De même, il n’est plus d’actualité de faucher les herbes et de couper les arbres sur les abords des rivières. 
Le syndicat de la Viosne doit veiller à présent sur l’état phytosanitaire de l’eau, qui peut être polluée par les produits chimiques utilisés par l’agriculture.

Le Siavv doit en outre consolider les berges.
Cette étude, qui coûte 75 000 euros, n’aura pas d’impact sur la fiscalité des habitants des communes adhérentes au syndicat, présidé par Christophe Gleize.

En effet, elle a été financée par l’Agence de l’eau à 70 %, et par l’Entente Oise-Aisnes, qui contribue à hauteur de 10 %.

Le reste étant financé par le Siavv lui-même.
Outre le diagnostic et le plan d’actions, le Siavv va distribuer aux riverains un document d’information.

Pour que les bonnes pratiques coulent de source.

 

Lutter contre les animaux nuisibles

 Lutter contre les animaux nuisibles Guide du Riverain de la Viosne et de ses affluents :

Quel est l’enjeu ?

Outre leurs effets sur les écosystèmes (concurrence avec d'autres espèces, modification des milieux par consommation de végétaux aquatiques…),

ces espèces peuvent avoir un impact fort sur les activités humaines (dégâts aux cultures, fragilisation des berges et des ouvrages d'art…),

voire sur l'homme lui-même avec d'importants risques sanitaires (leptospirose, douve du foie, …).

Tous deux creusent des terriers profonds dans les berges des rivières et des étangs, contribuant ainsi à leur déstabilisation.

Ne possèdant pas de prédateur naturel, seule la régulation par l’homme permet de pallier à la prolifération de ces deux espèces.

Comment les éliminer ?

L’élimination des ragondins et des rats musqués est soumise à une réglementation particulière et plus récemment à l’arrêté du 6 avril 2007

relatif au contrôle des populations de ragondins et de rats musqués.

Le ragondin et le rat musqué, introduits en France pour leur fourrure, ont vu leur population et leur aire de répartition

s’accroîtrent fortement au cours des vingt dernières années.

Voici quelques informations utiles les concernant.

Source : WIKIPEDIA Source : WIKIPEDIA Ragondin Rat Musqué Fiche 5 animaux nuisibles

Mise en page 1 30/09/11 11:46 Page1 S I A V V Lutter contre les animaux